Faire le choix d’interrompre une grossesse, qu’elle soit désirée ou non ou encore inattendue, est une décision très difficile à prendre, et c’est encore plus difficile quand le doute est de la partie.Comment alors faire un choix quand on doute ?

Plusieurs questions surgissent dans la tête des femmes qui peuvent influencer leur décision quant au fait de mener leur grossesse à terme ou non. Ces questions peuvent être : Est-ce que je suis réellement prête à être mère ? Est-ce que ce n’est pas trop tôt ? Est-ce que j’ai un partenaire de vie qui peut réellement m’appuyer dans ce rôle parental?Aurons-nous la capacité financière d’élever un enfant?

Une grande réflexion s’impose alors, surtout lorsque vous êtes en désaccord avec votre partenaire sur la décision à prendre.

comment prendre la decision d'avorter ou non

Comment alors faire un choix ?

Il est d’abord plus qu’important d’en discuter avec son partenaire. N’hésitez pas à demander conseil à une personne de confiance. Voyez ce que vos proches en pensent. Cela vous aidera à prendre votre décision.

Si avec votre partenaire vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord, vous pouvez également vous rapprocher d’un professionnel dans le domaine. Lors de ces consultations, le couple est incité à valider leur choix en évoquant les raisons et motivations de chacun. Le but est d’effectuer une réflexion de couple.Un bilan est effectué sur les raisons positives et négatives quant à I’IVG ou à la naissance de l’enfant.

Cette séance vise également donner les informations indispensables sur l’IVG, dont notamment les risques et le déroulement. Si le choix du couple s’oriente finalement vers l’avortement, il est important de se rassurer autant que possible sur les parties sécuritaires de cette intervention.

Prenez compte effets secondaires et les risques de l’IVG. Cela doit jouer dans votre prise de décision. Sachez qu’il peut y avoir des risques. En effet, les jours suivant l’avortement, les femmes peuvent avoir des saignements, des crampes et ressentir des sentiments de tristesse, de déprime et de culpabilité.

Le délai pour se faire avorter est également très important et peut influencer votre décision. Au-delà du délai maximum, il est préférable de renoncer à l’avortement. Il est recommandé de procéder à l’intervention le plus rapidement possible pour minimiser les complications médicales.Il existe deux sortes d’avortement : l’interruption de grossesse chimique ou chirurgicale. Un avortement chimique se fait dans les sept semaines qui suivent la fin des règles chez une femme.Un avortement chirurgical peut être fait entre le deuxième et le troisième mois de la grossesse, mais pas plus tard.Après 22 semaines de grossesse, les femmes doivent se rendre aux États-Unis pour se faire avorter. Cependant, la loi ne définit pas un nombre maximum de semaines de grossesse interdisant une IVG.

Enfin, prenez une décision définitive et assumez-là pleinement ! Il faut qu’elle soit murement réfléchie. Il faut surtout que ce soit celle qui vous convient le mieux. L’idéal sera de prendre cette décision avec votre partenaire.